Québec le 15 septembre, 1998

Pourris à l’os

Le Syndicat et les employés de la STCUQ ont finalement eu la tête des dirigeants de la dite société. C’est d’ailleurs cette démission que le président du syndicat des employés demandait il y a déjà un an. Tout comme les joueurs de hockey, grassement payé, ont la peau des entraîneurs, le syndicat des employés a eu gain de cause.

Demandez donc ce qu’en pense les 10 à 12 000 démunis ou les 3 à 4 000 sans abris de la région de vos revendications salariale. Ils aimeraient probablement eux aussi obtenir, assis un salaire de 35 à $40 000 dollars par année avec soins dentaires et soins de la vue rembourser et que dire des fonds de pension.

Pensez-donc aux clients qui utilisent ce moyen de transport, qui doivent affronter votre humeur maussade régulièrement et qui subissent les hausses de tarif pour réaliser vos revendications.