Québec, le 31 août 2006

Pourquoi des élections?

(En réponse à l’article de Gilbert Lavoie parut dans le soleil du 31 août titré rendez-vous au printemps 2007)

Contrairement à vos propos, monsieur Lavoie les québécois sont prêt à des élections à l’automne 2006 au gouvernement du Québec et voici pourquoi. Le peuple du Québec a sorti le parti québécois du pouvoir non pas à cause d’une mauvaise gestion des deniers publics, non pas à cause de l’option souverainiste qu’il véhicule depuis toujours, mais par esprit de vengeance comme il sait si bien le faire.

Ce n’est pas une réunion sur le déséquilibre fiscal ou une amélioration de la péréquation qui fera la différence dans la prochaine élection le peuple s’en fou éperdument. Dans sa vengeance, le peuple québécois croyait malgré tout que le gouvernement libéral livrerait la marchandise qu’il avait promise. Malheureusement ce ne fut pas le cas. Dans tous les secteurs d’activités ce fut le recul sur la plupart des promesses. Il va de soi que la province de Québec en ressort perdante.

Il y aura des élections à l’automne parce que le parti libéral sera encore plus bas dans les sondages en 2007 à cause de ses politiques centre droit qui ne font que des mécontents. Je pense qu’au contraire le peuple québécois doit entendre les André Boisclair, Jean Charest, Mario Dupont et autres afin de leur donner confiance et de leur fournir un vrai défi des années 2000 que l’on n’a pas encore eu.