Québec le 26 octobre, 1999

Poudre aux yeux!

Je désirerais répondre à l’article paru dans l’opinion des lecteurs du soleil de samedi le 23 octobre écrit par Marc Théberge concernant la maladie des grandeurs de madame Marois. Votre article est plutôt basé sur un défoulement personnel du gouvernement que sur les dépenses de madame Marois. D’ailleurs je tiens à vous mentionner que la société immobillière investit des millions sur la mise au niveau des différents immeubles qu’elles possèdent comme c’est le cas dans l’entreprise privé.

C’est de la poudre aux yeux que vous lancez qui cache votre vraie hantise. Vous ne parlez pas des millions de dollars investis par d’autres gouvernements pour placer des toilettes en marbres au parlement. Vous ne parlez pas des millions de dollars dépensés par d’autres gouvernements pour acheter le centre d’achat de l’Atrium et en faire un édifice à bureau qui coûte qujourd’hui, à la SIQ, des millions de dollars pour la mettre au niveau. Vous ne parlez pas non plus des nombreux problèmes qu’ont vécus les gouvernements précédants ou les ministres de la santé avec les médecins et les listes d’attentes etc.

Vous faites partie de ceux qui se commettent avec les syndicats et penser que c’est en dénoncant n’importe quoi que les représentants du gouvernement vont signer des conventions collectives c’est mal les connaître.

De grâce changer de discours.