17 novembre 2014

Le pont de la confusion

Les différents paliers de gouvernement sont contents de la lettre absurde que le maire de Québec Régis Labeaume à écrite à Bill Gates afin de sauver le pont de Québec car il vient de détourner l’attention des vrais coupables de la détérioration de notre merveille. Bill Gates est peut-être un des centaines de propriétaires du pont mais les seuls perdants sont les citoyens des deux rives de Québec et de Lévis.
pont-de-québec-rouillé1
À mon avis le grand coupable dans ce dossier est le gouvernement de Stephen Harper et ses ministres du Québec qui ont délaissé la ville et le pont de Québec. Arrêtons cette chicane avec le CN car le juge Louis Lacoursière a statué que l’entreprise ferroviaire n’aura pas à terminer les travaux de peinture du pont de Québec les gouvernements doivent bouger. Si on avait mis les milliers de dollars dépensés en frais d’avocat sur la peinture du pont il en aurait un bout de fait.

De rapport en rapport sur l’état de la structure les ingénieurs notent que la progression de la rouille s’accélère. Pourquoi ne pas s’entendre et prendre l’exemple sur la tour Effel de Paris qui tous les 7 ans depuis 1889 est repeinte?