Québec, 26 sept 2007

Policiers en OR

L’article parut à la une du journal de Québec du 26 septembre concernant les conditions en or de nos policiers pompiers m’a grandement fait réagir. Les policiers peuvent bien se promener avec leurs habits de camouflage car à leur place j’irais me cacher. Il ne faut pas oublier qu’après la dernière négociation qui a duré deux ans, les policiers ont eu 11.5% d’augmentation à partir de 2002 et 40% de rattrapage à compté de 2004 suite à l’abolition de la clause orphelin. C’est pourquoi dans le reportage du journal de Québec il est mentionné que les policiers peuvent gagner jusqu’à $100 000 par an et d’autres conditions en Or inimaginables.

À leur place j’irais me r’habiller et je retournerais penaud à la table de négociation car, leurs moyens de pression, la population en a ras le bol. Il ne faudrait pas revivre ceux de la dernière négociation qui ont débouchés sur un laisser aller général. En effet les gens ont été laissés à eux-mêmes soient des corridors d’autobus non respectés, des lumières rouge brûlées, des arrêts sur les coins de rue non respectés, des virages à gauche non permis et ignorés et une labyrinthe d’infractions non émises qui crées de nombreuses conséquences.

Retournez travailler et acceptez pour 5 ans la convention actuelle et vous serez encore gagnant. Pensez à ceux qui gagnent le salaire minimum et qu’ils sont obligés d’exécuter au-delà de 40 heures de travail par semaine. Et, malgré leur salaire beaucoup plus élevé, il ne faut pas négliger le travail obligatoire et comment difficile des médecins pour soigner la population et qui sont tenus de faire plus de 50 heures par semaine pour gagner leur vie et sauver des vies.