Québec, le 12 avril 2011
4531221391_ae005aec58_s
Phénomène poubelle

Il va de soi que le phénomène Québec est bien présent dans la région métropolitaine de Québec et la présence des deux radios poubelles a une forte influence sur l’opinion des gens. Imaginez qu’après une fin de semaine de repos on doit retourner au travail et la première action que l’on pose en se levant c’est de prendre le journal et d’allumer la radio.

Les animateurs de ces radios nous lise les titres des journaux en y ajoutant leurs opinions personnelles et presque toujours négatives. De ce fait, se faire répéter tous les 5 minutes que les politiciens sont corrompus, les assistés sociaux des inadaptés, les gouvernements gaspillent, les syndiqués des cancres, les piétons et cyclistes des nuisances publiques, les artistes Québécois des hères de la société, les patrons d’entreprises surpayés, l’école publique déficiente, il faut parler anglais et finalement rien n’est correct.

À toutes les émissions sans exception on se fait répéter que le bloc Québécois est inutile et que les conservateurs sont des Dieux. Il ne faut pas que la province de Québec soit dirigée par des postes de radios ou des animateurs à la saveur X comme c’est le cas dans la ville de Québec.

Imaginez que l’ex-animateur radiophonique fortement controversé Jeff Fillion fait parti du réseau liberté Québec entouré des adéquistes Éric Duhaime et Johanne Marcotte et avoue, sans scrupule, qu’il adorerait faire le saut dans la politique active comme son maître penseur député de Portneuf André Arthur.

Le phénomène poubelle à Québec c’est ça?