Québec le 8 décembre 2000

Pauvre
Professeur

Dans le Soleil du 6 décembre, on pouvait lire un reportage de Lia Lévesque concernant la réforme de l’éducation et le fait que les enseignants sont découragés, épuisés, mal outillés et insuffisamment formés. Dans ce reportage, il est mentionné que les syndicats suggèrent deux pistes de solution dont l’une est de les dégager d’une partie de leur tâche et l’autre de les former.

Qui peut se vanter d’avoir deux mois de congés l’été et quelques semaines l’hiver mis à part les congés de tempête ou des congés pédagogiques? Toutes ces journées de congés peuvent servir efficacement pour se reposer, pour récupérer ou pour obtenir de la formation.

Je ne crois pas que c’est en les dégageant de leur tâche qu’on réussira à les motiver davantage. D’ailleurs dans le soleil du 8 décembre, le Ministre Legault mentionne qu’il pourrait ralentir le rythme d’implantation de la réforme. De cette façon les enseignants pourront mieux s’adapter au nouveau contexte. C’est plutôt de la résistance aux changements qui brûle les énergies.