Pas de leçon à donner

L’ex ministre de la santé du gouvernement libéral Gaétan Barrette ose nous dire, en pleine face, que la nouvelle ministre de la Coalition Avenir Québec Danielle McCann continue la réforme qu’il avait lui-même entreprise.

Il peut bien se vanter de ses réformes imposées telle l’adoption par bâillon de la loi 10 abolissant les agences de santé qui lui laissait le champ libre dans le processus de nomination au ministère de la santé. Sa loi 20 et les supers-cliniques qui devaient être la panacée pour trouver les médecins de famille ont créé l’inverse car plusieurs cliniques familiales ont fermées.

Le ministre Barrette a dirigé le réseau de la santé et des services sociaux comme si c’était sa clinique privée. Sa frustration, ses interventions musclées et insouciantes envers ceux et celles qui le critiquait ont grandement nuis au réseau. Comment l’ex négociateur des médecins qui a négocié des salaires mirobolants qui, devenu ministre a concrétisé et renforci l’entente peut vanter ses réformes?

Nous avons maintenant une ministre qui écoute et qui n’agresse pas les gens par des propos virulents mais bien par la douceur et la compréhension.