15 mars 2014

Parlons économie

Quelques semaines avant le déclenchement officiel des élections les partis d’oppositions ont fait le tour de la province pour dénoncer le gouvernement de Pauline Marois qui avait osé présenter la charte des valeurs Québécoises. Les chefs Philippe Couillard pour le PLQ et François Legault pour la CAQ se plaignaient du fait que le gouvernement du parti Québécois irait en élection sur la charte des valeurs sans parler d’économie.
monayer-3
Quelques jours avant l’annonce des élections le gouvernement du PQ a fait plusieurs annonces à valeur économique qui laissait présager le déclenchement imminent des élections. Les deux chefs d’opposition ont alors déploré l’opportunisme du gouvernement de Pauline Marois par ces annonces économiques à caractères électorales.

Au début de la campagne les partis d’oppositions attaquent de plein fouet le gouvernement Marois et font leurs promesses électorales. Coup de théâtre dans la campagne l’homme d’affaires Pierre Karl Péladeau se présente pour le PQ dans la circonscription de Saint-Jérôme et le nouveau candidat a fait une profession de foi souverainiste.

Il n’en fallait pas plus pour Philippe Couillard lâche l’économie pour parler de Constitution. Il entend même parcourir le Canada pour vendre son projet de constitution s’il est porté au pouvoir.