Québec, le 29 mai 2010

Parc Victoria notre central parc
Méandres de la St-Charles
Le terrain ou se situe le parc Victoria actuel fut acquis des religieuses de l’Hôpital Général de Québec en avril 1896 par la ville de Québec pour $15 000. Il consistait en une presqu’Île formant avec celle de la Pointe-aux-Lièvres, le grand méandre de la Saint-Charles. Depuis son acquisition en 1896 il a toujours servit comme espace vert pour l’hygiène, l’embellissement du secteur, offrir un endroit où la population pouvait aller se reposer et respirer un air salubre. Il va de soi que dans les tout premiers temps le parc Victoria a été créé pour les ouvriers de Saint-Sauveur et de Saint-Roch lorsque le faubourg Saint-Sauveur fut annexé à la ville de Québec en 1889.

Dans un état lamentable lors de son acquisition la ville de Québec s’était engagée, auprès de la communauté des religieuses, à maintenir constamment le bon ordre et la morale publique dans toute l’étendue du futur parc. De plus la ville se devait de l’embellir et d’y effectuer un aménagement de verdure. Il fut donc aménagé pendant l’été de 1896, avant son inauguration officielle, en suivant l’architecture des jardins anglais de l’époque : plusieurs chemins étroits sillonnant le parc et permettant d’admirer les centaines de fleurs qui couvrant le sol.

Au mois d’octobre de la même année, un kiosque comprenant un restaurant et une tour d’observation fut construit dans le parc. De plus, d’importants travaux de remblaiement furent effectués car il fallait élever le niveau des berges de la Saint-Charles afin d’éviter que d’importantes inondations printanières s’y produisent. Ce nouveau parc, d’abord nommé Parc Parent en l’honneur du maire Simon-Napoléon Parent de 1892 à 1904, fut inauguré le 22 juin 1897, le jour même du 60ième anniversaire du couronnement de la reine Victoria. À cet effet, les autorités de la ville ont eu l’autorisation de la couronne Britannique de baptiser le nouveau parc .

La rivière St-Charles dont ses célèbres méandres sillonnaient le parc a subit plusieurs modifications vers la fin des années 1950. En effet la ville a effectuée des travaux afin d’assainir le lit de la rivière, des terrains la voisinant et de ce fait, la rivière est devenue au fil des ans plus rectiligne, d’une meilleure qualité et les terrains avoisinants plus salubre.

Depuis lors, toutes les strates forestières arbres, arbustes et arbustives constituant l’environnement de verdure du parc ont essayés et essais encore, mais en vain, de cacher les monstruosités de l’ère du béton des années 1970. En effet les énormes frênes, saules et érables cohabitant très bien se donnent la main en déployant branches et feuilles afin de nous présenter leur beauté naturelle et de camoufler le gris froid du béton. Ère ciment 3

Borné au nord par la rivière Saint Charles qui l’a vu naître le parc Victoria est devenu aujourd’hui notre Central parc à l’intérieur duquel tous peuvent y trouver leur petit coin de verdure et y pratiquer leur loisir préféré. En effet à l’abri d’une végétation verdoyante et sous l’œil attentif de ce pitbull assorti d’un air de guitare, des citoyens pratiquent le ballon volant. Ballon volant 2aire de jeux

Il ne faudrait pas oublier les différences aires de jeu pour les tout petits, les pistes de planches et l’aire de ballon panier pour les plus grands.
Ballon panier 1
Les différents terrains de soccer cachent des milliers de tonnes de ciment qui ont permis de construire les bassins de rétention des eaux usées.
soccer 1bassin de rétention 3
Pour les adeptes de parapentes, l’immense terrain bornant le parc constitue l’endroit idéal pour pratiquer leur sport.Parapente

La piste cyclable longeant la rivière St-Charles et traversant le parc est emprunté par des centaines de personnes de tous âges et de tous adeptes. Il ne faut pas passer sous silence que le parc est super protégée car à l’entrée Est du parc Victoria on y retrouve la centrale de police qui fut jadis le premier stade de baseball du parc et le club Victoria avec ses nombreux terrains de tennis fondé il y a 50 ans par des cols blancs de la ville.

N’enviant rien au central parc de New-York notre parc Victoria a également son stade de baseball. En effet la construction du Stade Municipal au Parc Victoria remonte à 1938 lorsque le premier ministre québécois de l’époque, Maurice Duplessis, grand fan de baseball, avait pris lui-même la décision d’octroyer les fonds pour sa construction de ce stade. Pour ceux qui ceux qui adorent la musique les samedis Tam Tam leurs donneront satisfactions.Stade de baseball