Québec le 28 décembre 2000

Par
L’absurde

On pouvait lire dans le Soleil du 26 décembre, un article de Robert Fleury sur le manque de logements sociaux dans la grande région de Québec. Dans son article, Monsieur Fleury mentionne que les investissements dans les villes de Beauport et de Sainte-Foy pour les logements sociaux stagnent. Personnellement je ne crois pas qu’à Sillery c’est la ville qui a investit le plus dans des logements sociaux.

Les maires ou mairesses de ces villes ont déjà mentionné qu’ils ne logent pas les plus démunis et que ce sont aux Villes centres de s’occuper de ces personnes à faibles revenus. C’est d’ailleurs ce qu’on remarque dans la vie de tous les jours. La ville de Québec a grandement participé aux programmes et a investit au financement de logements sociaux et c’est d’ailleurs dans cette ville qu’on en retrouve le plus.

Je considère que ces municipalités font la preuve par l’absurde qu’il faut se regrouper afin que toutes les municipalités accueille sa partie de plus démunis et les logent ou participe financièrement à leur localisation.

En surplus une autre preuve par l’absurde de la nécessité que toutes les municipalités doivent participer aux dépenses de la collectivité, c’est le fait que les manifestations se fassent aux frais des contribuables des villes centres et ce sont les résidents et résidentes de ces villes qui en paie les frais.

Aidons-nous à mieux traverser les années 2000 en se regroupant et en arrêtant les chicanes de clocher, de diocèses et de limites inventées par les humains.

L’UNION FAIT LA FORCE