20 décembre 2013

Outre passer son mandat?

Après avoir été son alliée dans le dossier du contrat sur la gestion de l’amphithéâtre voilà que le maire de Québec Régis Labeaume part en guerre contre la ministre du travail et ministre responsable de la région de Québec Agnès Maltais. De ce fait le maire dénonce la stratégie du gouvernement du Québec de faire appel à la commission des relations de travail (CRT) advenant le cas où patrons et employés n’arrivent pas à s’entendre sur les régimes de retraite.
Labeaume art
Par contre très mal informé monsieur Labeaume mentionnait que des fonctionnaires syndiqués du CRT statueraient sur des conventions de fonctionnaires syndiqués ce que la ministre s’est empressé de démentir. En effet Créée le 25 novembre 2002, la CRT est un tribunal administratif indépendant de juges non syndiqués spécialisés dans les domaines des relations du travail.

Ce qui fâche le maire c’est de ne pas être en mesure de pouvoir décréter les conventions collectives. Le maire navigue sur son résultat obtenu à la mairie de Québec soit 74% des 55% de citoyens qui sont allés voter pour revendiquer des droits qui sont de juridictions provinciales.