Québec, le 13 mai 2010
Chialeurs
Oui aux référendums

Le maire de Québec Régis Labeaume veut convaincre ses collègues de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) réunis à Québec cette semaine d’empêcher le gouvernement d’adopter un projet de loi qui maintiendrait les référendums permettant aux résidants de se prononcer sur des projets dans leur quartier.

Rappelons-nous que lors de la dernière élection Monsieur Labeaume voulait être majoritaire afin de gérer la ville à sa façon et ce sans opposition. Ce n’est pas avec une petite période de questions de 30 minutes toutes les 2 semaines qui permettent aux citoyens de se prononcer sur les projets. L’ex maire de Québec Jean-Paul L’Allier a inventé la consultation publique en créant les conseils de quartier mais ils ne sont que consultatif, non décisionnels et n’existent pas dans tous les arrondissements.

Le référendum est avant tout, un instrument de démocratie directe car il permet aux citoyens d’intervenir directement dans la conduite de la gestion municipale. Contrairement à ce que déclare le maire de Québec aujourd’hui il faut recourir davantage aux référendums pour que la population soit réellement consultée. Il faut éviter des décisions unilatérales qui ne mènent nulle part comme l’engagement sans appel d’offre de Clotaire Rapaille, la construction d’un parc industriel sur les terres de l’ancienne ferme SMA et autres. La population doit être consultée sur les projets importants affectant leur vie de tous les jours.