Québec, le 27 octobre 2010
0017
Otage de la route

Depuis le printemps 2010 les citoyens de Québec sont des otages de la route à cause du manque de planification des dirigeants de la ville qui ont tout fait en même temps sans aucune planification. On en a marre des travaux routiers qui nous bloquent systématiquement et qui nuisent à nos déplacements. L’accessibilité à la ville est excessivement réduite voir même impossible suite aux nombreux travaux sur les voies de circulation.

Comment des dirigeants sensés peuvent-ils bloquer, en même temps, l’autoroute de la capitale, les boulevards Hamel, Charest, Robert Bourassa, René Levesque, Père Lelievre, René Levesque, le chemin sainte-Foy et la grande Allée en même temps. Il ne faut certes pas oublier les nombreux travaux sur les routes secondaires. Ce n’est pas vrai qu’en 2010 on ne peut prévoir ces travaux afin d’éviter de paralyser complètement l’accès à un secteur. Je sais que la période des travaux routier est restreinte mais une planification sur une plus longue période est certainement possible.

En se servant des sommes d’argent reçues des autres paliers de gouvernement la ville de Québec a réalisé un nombre de chantiers record à Québec, cet été. En effet 200 chantiers ont été ouverts, grâce à un budget d’infrastructures sans précédent de 250 millions $. Nos rues vont assurément être plus belles, agréables à emprunter et sécuritaires après autant de travaux mais ce fut le désordre total.

Les travaux ont débutés au début de mai, donc, un gros mois et demi de perdu sur cet échéancier restreint, surtout avec les deux semaines de vacances et plus du mois de juillet.Napoléon Labeaume

Par contre notre maire Napoléon Labeaume continue à marteler que ses priorités sont un nouveau colisée et les olympiques.