Québec le 27 mai 1998

OPPORTUNISME

Depuis plusieurs semaines, nous ne voyons plus apparaître dans les médias les tableaux montrant les débordements dans les urgences, d’ailleurs tout semble être revenu à la normale à ce niveau.

Par contre ce qu’on voit et entends dans les médias ce sont les médecins qui demandent des millions supplémentaires et les politiciens qui embarquent dans ce jeu. Un petit mot aux médecins qui ont passé par la faculté de médecine pour aller pratiquer leur métier et réaliser leur rêve de devenir médecin et tout d’abord de servir la population. Où est votre sens du devoir et votre déontologie pour délaisser votre travail afin d’augmenter votre salaire? Il y a aussi la querelle médiatique que se livre les deux fédérations d’infirmières et infirmiers qui selon moi n’est pas issue de la réforme de la santé. N’abaissez donc pas le haut niveau de confiance que la population vous accorde, demandez donc à vos dirigeants de ne pas jouer ce jeux de la négo au détriment d’une population en demande de service.

Que ce soit sous n’importe lequel gouvernement, la santé a toujours été et sera toujours au coeur de tous les débats au détriment d’une population qui n’a d’autres choix que de se fier aux résultats attendus et atteints. Cessez donc ces guerres médiatisées et ce capital politique récupéré par les uns ou les autres et pensez donc à la population.

Nous sommes dans la bonne voie, d’ailleurs, le ministre annonce des fonds additionnels afin de replacer la situation, et serrons nous tous les coudes afin que l’ensemble des québécoises et québécois se sentent sécurisé et bien servi.