Québec, le 12 octobre2009

Opportunisme

En pleine campagne électorale le futur maire de la ville de Québec Régis Labeaume a rendu visite au commissaire de la ligue nationale de hockey Monsieur Gary Bettman à New-York afin de le sensibiliser sur le retour possible d’un club de la ligne nationale à Québec. En effet, il y a tous justes 30 ans, le 10 octobre 1979, les Nordiques de Québec disputaient leur premier match dans la Ligue nationale de hockey.

Pour souligner cet évènement et accompagné de celui qui a permis le déménagement des Nordiques de Québec à Denver en 1995 Maître Marcel Aubut, club qui deviendra les avalanches du Colorado, Monsieur Labeaume a profité d’opportunisme politique. Il veut tout simplement s’accaparer le prestige du groupe formé par le comptable Mario Bédard (vers un nouveau colisée).

Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Il va de soi que les vrais partisans s’en donnent à cœur joie mais comment en a-t-il vraiment? Peut-être les mêmes qui étaient devant le parlement pour contester la vente des Nordiques de Québec en 1995. D’après les experts, il n’est pas pensable qu’un club s’installe à Québec avant 2015 compte tenu qu’il reste plusieurs cordes à attachées.

En effet, qu’en est-il de la construction de l’amphithéâtre et à quelle endroit, des subventions des différents paliers de Gouvernement, des droits de télévision, de la prévente de près de 15 000 abonnements et de l’achat d’une concession existante car Monsieur Bettman n’en veut pas de nouvelles. De plus ce même commissaire a tout fait pour empêcher le déménagement des coyotes de Phoenix, dont la concession a été achetée par le milliardaire Jim Balsillie, à Hamilton en Ontario.

On peut constater que c’est long, ardues périlleux et que c’est la LNH qui mène et non Monsieur Labeaume malgré sa fougue et son arogance. D’ailleurs En entrevue sur les ondes de Corus Outaouais, Bettman a affirmé que la ville devrait se doter d’un nouvel amphithéâtre et que des investisseurs sérieux devraient manifester leur intérêt. Ensuite, le commissaire de la LNH serait prêt à se pencher sur le dossier.