Québec, le 19 avril 2011
PC_110418_i9d70_gilles-duceppe-inquiet_8
Nonchalance

La nonchalance et le laisser-aller de Gilles Duceppe dans cette campagne laisse toute la marge de manœuvre au bon vieux Jack qui se démarque allègrement. Dans probablement une de ses dernières campagnes électorales le chef du Bloc Québécois dort au gaz et s’assoie sur des sondages qui ne veulent rien dire. En plus le thème, le design et le nombre des pancartes laissent à désirer.

Il est peut-être trop tard mais il reste 2 semaines de campagnes pour lui donner une vitesse afin de rejoindre Jack Layton qui est largement en avance. En effet s’il veut franchir le fil d’arrivé comme premier au Québec il lui faudra un sprint final des plus prestigieux.

Il va de soi que la présence médiatique de Jack est gagnante actuellement avec son air du je vous aime tous et toutes. D’ailleurs, contrairement aux autres, mêmes les très jeunes enfants lui sourient et veulent lui toucher le visage et c’est rare chez les jeunes. Toute une performance pour Jack Layton lui qui a vécu des moments difficiles au cours de la dernière année.

Il faut que Gilles Duceppe et toute sa troupe arrête de se flatter la bedaine, retroussent leurs manches et foncent tête première vers la victoire pour les deux prochaines semaines