31 mars 2016

Non au gaspillage olympien

Le maire de Québec Régis Labeaume ira à Lausanne au mois d’avril magasiner avec notre carte de crédit, notre argent et cette fois ci c’est pour gaspiller des sommes considérables dans le rêve olympique. Accompagné de son aile festive le président de Gestev, Patrice Drouin le maire explique avoir accepté l’invitation du siège social du CIO pour juste écouter et voir,.
Olympiques
Écouter mon œil pourtant le maire avait dit en avoir toujours contre le gigantisme des jeux, les importants coûts pour les organiser et les investissements dans des infrastructures sportives qui ne servent plus après les jeux.

Même si d’autres villes se déclarent prêtent à aider en y participant Québec reste les cobayes de la CIO qui ne sont plus capable de trouver des villes intéressées de se lancer dans un gaspillage olympique. Des villes plus importantes étaient prêtent à recevoir des jeux comme Munich, Davos, Oslo, et Cracovie mais ont décliné à cause des coûts prohibitifs et des énormes déficits.

Les idées de grandeur de l’ex maire de Montréal Jean Drapeau ont coûté cher à la population il ne faudrait pas que son homologue de Québec fasse la même erreur près d’un demi-siècle plus tard.