Québec, le 26 octobre 2010

N’importe qui et n’importe quoi
Jeff-Fillion1
Il ne faut pas que la province de Québec soit dirigée par des postes de radios ou des animateurs à la saveur X comme c’est le cas dans la ville de Québec. Nous avons constaté en fin de semaine lors de la rencontre de la supposée droite que l’ex-animateur radiophonique fortement controversé Jeff Fillion était présent entouré des adéquistes Éric Duhaime et Johanne Marcotte. D’ailleurs il avoue qu’il adorerait faire le saut dans la politique active comme son maître penseur très largement contesté André Arthur.
André-Arthur André-Arthur-1
Ce n’est pas vrai qu’en 2010 nous ne sommes pas capable de choisir des femmes et des hommes qui ont des idées et des arguments valables pour défendre les dossiers et non du n’importe qui, n’importe quoi à n’importe quel prix. Je comprends que les citoyens sont écœurés de la politique et sont prêt à la ridiculiser de toutes les façons mais il ne faut pas charrier.

Il est aussi vrai que l’écœurement de la population envers la politique et les politiciens créé le cercle vicieux à l’effet que les gens de valeur pouvant être intéressé à embarquer afin de faire avancer les dossiers ne veulent pas s’y intégrer. Par contre les hurluberlus qui n’ont rien à perdre voient l’opportunité d’exercer officiellement ce qu’ils ont toujours fait gérer le ridicule.