26 janvier 2017

Une mort annoncée

En 2015 le maire de Québec avait mentionné qu’il ne voyait pas d’avenir au marché du vieux port et qu’il rêvait plutôt d’un immence (le plus gros en amérique du nord) marché public à expo-cité. Il ajoutait que son marché devrait améliorer la qualité de vie des citoyens de Québec.

Par la suite le rapport du groupe de travail mis sur pied par la Ville pour se pencher sur l’avenir d’ExpoCité proposait bizarrement d’aménager un marché public, des patinoires et des jeux d’eau sur le site adjacent au nouvel amphithéâtre afin de le rendre plus attrayant.

Nous apprenons que ce super marché public coûtera à la ville la modique somme de 20 millions de dollars et comprendra boucherie, boucherie spécialisée, boulangerie, pâtisserie, chocolaterie, glacerie, quincaillerie de cuisine, librairie gourmande, microbrasserie, brûlerie, détaillant de bières québécoises, la SAQ et un restaurant de 2000 pieds carrés.

Tous ces produits sont déjà accessible à Limoilou 3ième avenue et à Vanier rue Soumande à moins d’un kilomètre d’expo cité. Ce n’est pas en tuant une entreprise comme le Marché du Vieux-Port, qui fonctionne très bien, qu’on va trouver une solution pour ExpoCité.

Pourquoi ne pas avoir mis l’argent dans le marché actuel qui fonctionne bien et est accessible à tous?