Québec, le 6 janvier 2006

Monsieur Gros bon Sens!

Je réagit à l’article de Simon Boivin parut dans le soleil du 6 janvier concernant le débat public tenu dans Portneuf avec les cinq candidats dans le cadre des élections fédérales du 23 janvier. Comme mentionné dans l’article, le typiquement Arthur participait à cet échange aphrodisiaque.

Il semblerait que le seul candidat à injurier un adversaire a été nul autre que l’ex animateur radiophonique très controversé sous l’applaudissement de ses meneurs et meneuses de claques. Qui s’attendait à autre chose et vous n’avez rien vu et il a mentionné lors de ce débat, regardez-moi aller.

Toutefois je suis d’avis qu’il y a assez de partis politiques dans cette élection pour choisir le candidat ou la candidate qui satisfera le plus les attentes des citoyennes et citoyens de ce coin de pays. Ce n’est pas vrai qu’en élisant un indépendant au parlement d’Ottawa la structure fonctionnera mieux. C’est encore mois vrai qu’en votant pour un hurluberlu qui discrédite tout le système qui est déjà pas mal amoché dans l’opinion publique le pays avancera et les gens de Portneuf seront mieux défendu.

En effet au fil de sa carrière Monsieur Arthur a largement méprisé la classe politique en traitant de charogne les gens qui y font carrière. Il faut quand même se respecter et voter pour un programme et des options pour nous revaloriser non pas nous discréditer.