Mi-figue Mi-raisin

Depuis la défaite historique du Parti Québécois sous l’égide d’André Boisclair en 2007 la formation politique a bousculé de défaite en défaite jusqu’à sa nouvelle dernière historique le 1ier octobre dernier avec son chef Jean-François Lisée. Il n’en falait pas plus pour que les grands stratèges politique du PQ, qui eux sont toujours là de défaite en défaite, décide d’amorcer un immence brouhaha politique en mettant tous les articles du programme sur la table sauf celui de la souveraineté.

En 2017 le chef du Parti Québécois, Jean-François Lisée, et son conseiller spécial Paul St-Pierre Plamondon, avaient dévoilé les 156 recommandations issues de la consultation, osez repenser le PQ, qui s’était tenue de novembre 2016 jusqu’en avril 2017. Qu’a-t-on fait avec ce rapport et de ses recommandations?

Le piètre résultat de la dernière élection du 1ier octobre dernier devrait démontrer aux dirigeants et statèges du PQ d’arrêté d’être mi-figue-mi raisin lors des campagnes électorales et de ne pas cacher ses priorités. À chacune des élections depuis la grande victoire de Lucien Bouchard en 1998 les campagnes du PQ ont été désastreuse tant par le contenu que pour les résultats.

Les électeurs ont votés pour un gouvernement de gros bon sens qui semblait dire la vérité ce que le PQ n’était plus.