Québec, le 14 juillet 2010

Mauvais choix

Le gouvernement Québécois investit des milliards de dollars dans le système de santé et ne réussit pas à régler les problèmes et à voir la lumière au bout du tunnel. En effet les listes d’attentes pour des interventions se prolongent, les salles d’attentes débordes, les malades restent plus longtemps dans les corridors et les infirmières sont débordées et fatiguées.

De plus le 1ier juillet 2010 tous les Québécois couvert par le régime d’assurance médicament du Québec (RAMQ) ont été frappés par les hausses du dernier budget provincial du ministre des finances du Québec Raymond Bachand tant pour la franchise en pharmacie que pour la prime maximale annuelle. De plus c’est l’entrée en vigueur la nouvelle contribution obligatoire santé de $25.00 et qui montera dans 2 ans à $200.00.

Dans le désordre total le ministre Yves Bolduc fait une annonce purement politique en donnant le feu vert à la gratuité des traitements de procréation assistée. Avant de mettre en place ce programme gratuit, alors que le système de santé a de la difficulté à remplir ses missions de base, ils auraient dû écouter les réserves de tous les spécialistes et du collège des médecins.

Je comprends le désarroi des personnes qui ont de la difficulté à avoir un enfant mais le programme coûtera entre 20 et 60 millions pour 30% de réussite, que les hôpitaux ne sont pas prêt à rendre active cette décision prise à la hâte et sans planification.