10 juillet 2014

Manque d’éthique

Même si le ministre de l’éducation et ex-ministre de la santé Yves Bolduc a agit légalement dans la prise en charge de 1500 nouveaux patients je trouve qu’il a manqué de jugement et d’éthique professionnel. Ce n’est pas le boni de $215 000, qu’il a reçu, qui blesse mais plutôt le fait qu’il n’a pas assuré le suivi de ces patients suite à son élection aux dernières élections provinciales.
Bolduc
En défense monsieur Bolduc mentionne qu’il est un gros travaillant et qu’il était capable de jumeler les deux fonctions soient celle de député et de médecin de famille. Pourquoi alors les autres médecins ne prennent que 100 à 150 nouveaux patients? Pourquoi sommes-nous incapable de trouver un médecin de famille?

En pleine campagne électorale et commission Charbonneau le chef du parti libéral Philippe Couillard mentionnait que son équipe renouvelée laverait plus blanc que blanc et leur éthique serait irréprochable. Le premier ministre devrait être d’une fermeté intraitable sur cette question d’éthique. D’ailleurs l’ex-ministre de la Santé libéral Claude Castonguay, exige la démission d’Yves Bolduc, alléguant un manque d’éthique.

C’est également un manque d’éthique politique pour un gouvernement qui impose des mesures d’austérité en comprimant les dépenses et qui devra s’attaquer au gaspillage.