Québec, le 17 janvier 2012
Bateau qui coule
Manque de vision

Les services à la population risquent d’écoper si le gouvernement conservateur de Stephen Harper exécute son plan paramétrique de compressions des dépenses. En effet il souhaite couper 10 % dans chaque ministère plutôt que globalement dans l’ensemble de l’appareil gouvernemental. Cette façon de couper peut être dangereuse car il y a des ministères qui, en fonction des services à fournir, n’ont pas cette latitude là.

De ce fait, le ministre des Pêches et des Océans, Keith Ashfield, a reçu la commande de retrancher 56 millions du budget 2012 de la Garde côtière canadienne incluant la fermeture du centre de coordination des opérations de recherche et de sauvetage de la Garde côtière de Québec MRSC (Marine Rescue Sub-Centre). Toutefois cette coupure ne lui fera épargner qu’un maigre million et risque de coûter cher tant elle va bouleverser les opérations de coordination du sauvetage maritime sur l’ensemble du Saint-Laurent.

Cela dénote le manque de vision du gouvernement car MRSC de Québec est le seul à pouvoir garantir aux utilisateurs du fleuve et du golfe du Saint-Laurent un service entièrement Bilingue. Cette fermeture amène des inquiétudes pour les pêcheurs et utilisateurs de ce vaste espace maritime.

Installés dans leur coquille vide, le premier ministre du Québec Jean Charest et le maire de Québec Régis Labeaume préfèrent se pavaner dans le grand nord Québécois.