10 février 2014

Manque de vision

Comment le directeur du réseau de transport en commun peut prétendre ne pas avoir besoins de voies réservées sur la future autoroute Henri-IV élargie? Le directeur du réseau de transport de la capitale (RTC) Alain Mercier a déclaré que le RTC n’a pas de plans d’expansion qui nécessiteraient des voies réservées sur Henri-IV.
RTC
Le réseau d’autoroutes vieillissants est de plus en plus sollicité par la circulation automobile et la solution passe par le développement du réseau régional de transport en commun.

L’agglomération de la capitale possède un important réseau autoroutier dont l’épine dorsale est constituée de l’axe stratégique qui comprend le pont Pierre-Laporte, ainsi que les autoroutes Henri-IV et Félix-Leclerc. Cet axe passe au cœur de l’agglomération de la capitale nationale et joue un rôle primordial dans son développement économique entre les deux rives.

Les gens vont s’établir et travaillent de part et d’autres du fleuve St-Laurent, l’amélioration du transport en commun entre l’agglomération et les secteurs périphériques de la Rive-Sud et de la Rive-Nord s’impose.

Monsieur le maire il faut revoir cette position car les voies réservées sont primordiales pour un développement durable.