20 janvier 2017

Maltraitance organisationnelle

Quand un gouvernement est rendu à instaurer une loi sur la maltraitance des aînés pour cacher celle organisationnelle liée directement aux effets néfastes de son régime d’austérité implanté de force, il est déconnecté de la réalité.

Notre société est obligé de faire installer des caméras dans les CHSLD pour s’assurer que les aînés aient les soins appropriés. Pourtant les Dr Couillard premier ministre et Barrette ministre de la santé nous disent que tout va bien. Nous sommes rendus bien bas dans l’échelle des valeurs d’une société juste et équitable. Que dire maintenant de la parenté qui préférera installer une caméra au lieu d’aller visiter son proche quelle conscience sociale.

Le projet de loi 115 ne parle pas du vrai problème soit le manque flagrant de personnels traitants. Quel sera l’impact de la réglementation à venir sur la vie privée des usagers et sur la qualité de vie au travail des préposés aux résidents faisant l’objet d’une telle surveillance.

Que prendra la caméra? Une personne qui s’étouffe, regarder déshabiller une personne incontinente, laver, changer, nettoyer leurs vêtements, installer une sonde urinaire, préparer et servir les repas, aider les gens à se déplacer ou donner les médicaments?