J’avais lu avec intérêt le livre d’André Cédilot et André Noel concernant mafia inc. grandeur et misère du clan sicilien au Québec et je croyais lire un roman fictif sur la machine mafieuse. Toutefois avec le témoignage fracassant de l’ancien dirigeant d’Infrabec, Lino Zambito une entreprise qui était spécialisée dans les égouts et canalisations on s’aperçoit des ramifications tentaculaires et toute-puissante du crime organisé à Montréal.

D’après ce témoin important de la commission plusieurs paliers de l’administration municipal de Montréal, des entrepreneurs en construction et de la mafia ont détournés des sommes d’argent considérables durant au moins dix ans. Leur façon de procéder a fait en sorte que les contrats à Montréal coûtaient 30% de plus qu’ailleurs au Québec faisant perdre des centaines de millions de dollars aux payeurs de taxes.

Le témoin nous démontre par l’absurbe que les dirigeants de la mafia étaient les gestionnaires des contrats et décidaient du contractant.

Réclamé à l’unanimité depuis plus de 3 ans il était temps que le gouvernemnt cré la commision Charbonneau chargée de faire la lumière sur ce complot outrancier et sans commune mesure.