Québec, le 12 janvier 2012
Lutte de pouvoir
Lutte de pouvoir?

Est-ce que les deux derniers conflits de travail soient ceux de Produits forestiers Résolu (PFR) d’Alma et compagnie Papiers White Birch de Québec sont des vrais conflits ou des luttes de pouvoirs patrons-syndicats?

D’une part le syndicalisme ne doit pas être une lutte de pouvoir mais bien un combat afin de limiter l’arbitraire, la discrimination, introduire l’équité et la solidarité. D’autre part l’employeur doit comprendre qu’enlever des acquis durement gagnés par les syndiqués c’est une limite à ne pas franchir.

Je suis persuadé que depuis les premières grèves des chaussures dans les années 1900 le syndicalisme a aidé à obtenir des conditions de travail intéressantes tant pour le personnel syndiqué que non-syndiqué. De plus ces différentes luttes syndicales ont fait réagir les gouvernements en adoptant les lois sur les normes du travail et anti briseur de grèves. De ce fait les relations de travail se sont beaucoup civilisées depuis.

Pendant des années les compagnies ont engrangés des profits permettant de donner des conditions de travail intéressantes aux employés.

Est-ce légitime de tout leur enlever aujourd’hui? Qu’ont-ils fait avec les profits à part se donner des bonus?