Québec, le 17 décembre 2009

Ils l’ont voulu ils l’ont eu

Malgré ses promesses électorales de ne pas augmenter les taxes plus hauts que le taux d’inflation le maire Régis Labeaume et son équipe majoritaire vient de passer à l’action et de faire l’inverse car c’est plus de 50% de la population qui seront touchés. En plus, ces hausses de taxes seront calculées sur le nouveau rôle d’évaluation dont la valeur des maisons a augmentée pour la majorité des citoyens. Des surprises attendent donc les citoyens dans le temps des fêtes.

Au lieu de geler le compte de taxe des citoyens dans un contexte difficile et de bien gérer la ville le maire a décidé d’augmenter les dépenses de 7% et le service de la dette de 14% car, comme le dit si bien Yvon Bussières, les bottines ne suivent pas les babines. C’est pour cette raison que certains indépendants et le renouveau municipal de Québec (RMQ) ne voulaient pas lui donner cette majorité absolue mais ils l’ont voulu et ils l’ont eu.

Comme on peut le constater des idées de grandeur du maire et des évènements festifs ça se paie. En effet du moulin à image au cirque du soleil en passant par le grand prix cycliste pro-tour, faire revive l’espace 400ième , un nouveau colisée, l’équipe Québec pour les jeux olympiques, sans oublier les principaux festivals ce sont plus de 100 millions qui seront engloutis dans ces partys. Pendant que les gens festoient les citoyens travaillent, paient et se serrent la ceinture.

Je ne crois pas que c’est de cette façon de gérer que l’ex président de la fondation de l’entrepreneurship enseignait aux futurs dirigeants d’entreprises.