19 août 2015

Loi du moindre effort

Contrairement à la commission scolaire des Découvreurs qui a annoncé une baisse de la taxe scolaire, celle de la Capitale a plutôt annoncé une augmentation du compte de taxe de près de 7%.
images (1)
Au lieu de couper des dépenses inutiles et de gérer un budget plus serré, certaines CS ont décidés, sans effort, d’augmenter les taxes scolaires. La capacité de payés des citoyens est rendue à la limite de l’acceptable. Ce n’est pas vrai que les commissions scolaires n’ont pas la marge de manœuvre pour empêcher de faire subir aux payeurs de taxes cette augmentation. Elles réagissent à la loi du moindre effort et, peu soucieux de faire leur propre questionnement sur leur tour d’ivoire, ont immédiatement répondu en haussant la taxe scolaire.

Depuis l’accession de Philippe Couillard à la tête du gouvernement, on a pu entendre des paroles d’austérité, de remise des finances du Québec dans la bonne voie, de coupes dans les dépenses, de resserrement à tous les niveaux. Il faut que le premier Ministre intervienne et empêche les commissions scolaires de taxer davantage afin de respecter la capacité de payer des contribuables lourdement taxé.