Québec, le 2 avril 2009

Loges d’entreprises

Je suis d’accord avec les gens qui sont contre les subventions déguisées faites au Canadien de Montréal et à son propriétaire George Gillett par nos cinq sociétés d’états. En effet nous apprenions que les cinq plus grandes sociétés d’État du Québec (Hydro-Québec, la Société Générale de Financement (SGF), la Société des alcools du Québec (SAQ), la Caisse de Dépôt et Placement (CDPQ), Loto-Québec) dépensent tous les ans plus d’un million de dollars pour assister aux parties de hockey des Canadiens et aux spectacles présentés au Centre Bell de Montréal en louant des loges VIP.

En plus d’acheter notre vin à la SAQ, de payer très chers notre électricité à Hydro-Québec, d’aider au financement de la SGF, de participer à Loto-Québec, d’avoir perdus des milliards de dollars dans nos régimes de retraites avec la CDPQ nous devons fournir aux dirigeants de sociétés d’états, des salaires exorbitants, des primes de luxes et la jouissance de loges privées.

Notre premier ministre du Québec Monsieur Jean Charest et la ministre des Finances Madame Monique Jérôme-Forget ne croient pas qu’il y ait matière à scandale, que c’est aux sociétés d’État de gérer leurs budgets de promotion, de déterminer leurs politiques, de le faire rigoureusement et en fonction de la mission qui leur est confiée.

Toutefois nous les payeurs de taxes sommes à même de constater malheureusement que c’est l’inverse qui arrive.