19 mars 2015

L’immigration et le PQ

À l’instar d’un ex chef péquiste le prétendant à la chefferie Pierre Karl Péladeau a sorti l’immigration comme un des facteurs nuisibles à la souveraineté du Québec. J’étais présent au deuxième débat organisé dans le cadre de la course à la chefferie et je n’ai pas été indigné, comme certains, sur les propos de monsieur Péladeau.
DSC08447ab
Il faut les inclure dans le contexte du dernier thème qui était sur la souveraineté. Durant près de 3 heures tout allait bien et dans son dernier cinquante secondes, monsieur Péladeau a voulu spécifier que si on contrôlait à 100% l’immigration les nouveaux arrivants seraient plus redevables au Québec.

Monsieur Péladeau n’a pas blâmé les immigrants mais bien le contexte de leur intégration au pays. Dans le contexte canadien il devient normal pour l’immigrant de rester fidèle au pays qui l’accueil le Canada. Si le Québec émettait son propre certificat de citoyenneté l’immigrant serait tenu de connaître l’histoire du Québec et de s’y intégrer. Monsieur Péladeau sait que le recours à l’immigration est obligatoire pour contrer la dénatalité qui demeure nettement insuffisante pour le Québec.

Au lendemain de cette déclaration on semble avoir oublier les actions draconniennes d’austérité du gouvernement et tout le monde tire à boulet rouge sur le candidat à la chefferie du PQ.