Les rats quittent le navire

En janvier 2018 plusieurs médias ont rapportés qu’il y avait une vague de démission au parti Québécois (PQ) et certains titraient hécatombe au PQ lorsqu’Agnès Maltais quittait le PQ après les Nicole Léger et Alexandre Cloutier. En trois mois une quinzaine de députés et ministres actuels du gouvernement libéral de Philippe Couillard ont annoncé qu’ils ne se présentaient pas aux élections d’octobre 2018 mais là tout semble normal.

Le troisième ministre à annoncer son départ après les Stéphanie Vallée et Jean-Marc Fournier est le ministre de la Sécurité publique et des Affaires municipales Martin Coiteux. Pourtant , sans trop de difficulté, monsieur Coiteux n’a fait qu’un seu mandat et se présente dans un comté ou la victoire était assurée.

Je trouve normal, sain et salutaire qu’à l’approche des élections les députés annoncent d’avance leurs départs afin que le renouvellement se fasse naturellement mais pourquoi cet hécatombe dans les rangs libéraux? Est-ce qu’ils s’apercoivent que le navire va couler?

Personnellement je suis d’avis qu’ils sentent la soupe chaude surtout avec le résultat des derniers sondages leur signifiant l’appui mitigé d’a peine 20% des votes francophones.