Québec, le 13 juillet 2011

Les pétrolières jouent au yoyo

pétrole 2

En janvier 2011 le prix du litre à la pompe était de $1,154 et par la suite il a varié presqu’à tous les jours montant même jusqu’à $1,404 le 7 juin. Les détaillants ont continués à jouer au yoyo en maintenant le prix entre $1,254 et $1,294 et voilà qu’aujourd’hui il a atteint $1.324.

Toutes les raisons sont bonnes pour provoquer une flambée du coût du carburant à la pompe. Il va de soi que sur le long terme plusieurs événements historiques permettent d’expliquer en partie l’évolution des prix. Dans les années 1970 la guerre entre la Syrie, l’Égypte et Israël a créé un choc pétrolier qui influença le cours du pétrole. Dans ces mêmes années, la guerre entre l’Iran et l’Iraq joua aussi fortement sur la hausse des prix des carburants. Aujourd’hui les problèmes géopolitiques dans le monde arabe peut influencer.

Toutefois il faudrait que le gouvernement passe au crible la façon dont les pétrolières répercutent à la pompe les variations du pétrole alors que la remontée du prix des carburants, en pleine période de départs en vacances, fait polémique.