Québec le 16 décembre 1992

LES INDÉCIS

Je vous présente ici un moyen infaillible de se positionner face aux indécis de la présente campagne référendaire.

Si on dit OUI à l`entente, on dit NON au statu-quo et OUI au changement. Par contre si on dit NON à l`entente, on dit OUI au statu-quo et NON au changement; est-ce assez clair: NON.

Et bien, pour vous aider davantage, sachez que Pierre Elliot-Trudeau est NON et son plus grand rival le Parti-Québécois est NON. De plus, selon la tendance actuelle, les Provinces de l`Ouest sont NON et celles de l`Est sont NON.

Malgré leurs opinions très souvent divergentes, Robert Bourassa, Ovide Mercredi et Clyde Well sont OUI. Que dire maintenant des Guy Lafleur et Eric Lindros qui sont maintenant dans la même équipe du OUI.

Moi j`ai deux particularités de plus pour m`aider, mon voisin de gauche est NON, mon voisin de droite est OUI et mon voisin d`en face est indécis sans aucune tendance favorable à un ou à l`autre. Un de mes frères n`aime pas les changements il est NON et un autre est favorable à des changements il est OUI cependant le dernier n`aime pas la chicane il est donc indécis.

Pour terminer cette analyse demandons-nous si cette question vaut bien les 100 millions qu`elle coûtera.