Québec, le 27 mai 2009

Les boules de béton

(D’accord avec le maire Régis Labeaume)
Je suis entièrement d’accord avec les propos du maire Labeaume concernant sa grande réflexion sur l’installation de boules de béton sous des espaces laissés libres suite à la démolition des bretelles inutilisées de l’autoroute Dufferin-Montmorency. Rappelons-nous que la Commission de la capitale nationale du Québec (CCNQ) a lancé un concours pour la mise en valeur de cet espace libre. L’appel de candidatures portait sur la conception d’une installation permanente destinée à ennoblir ces espaces vacants qui font la jonction avec le Vieux-Québec.

Le jury a rendu son verdict et a choisi le groupe d’architectes de SNC Lavalin. La changée de design du groupe Madame Diana Cardas a déclaré en entrevue que la nature veut reprendre ses droits. Elle a ajoutée que le béton démoli prend sa revanche : il renaît sous la forme originelle, la forme la plus stable et hypo-énergetique, la forme à la base de toute vie, de notre existence et de notre univers : la sphère.

À mon avis il ne faut pas répéter l’erreur de conception du début soit celle de construire une autoroute ne menant nulle part et envahir la ville avec du béton comme ce fut le cas il y a plusieurs années. Pensons aux abords de la rivière St-Charles qu’il faut en revitaliser les berges aujourd’hui à gros prix. Pourquoi ne pas y planter des arbres et garnir le sol de pelouse afin de faire respirer ce secteur qui en a grandement besoins. La construction d’un super PEPS, l’aménagement du secteur d’Estimauville qui se meure et autres projets plus essentiels.