Québec le 23 février, 1999

Les à cotés
Du tournoi PeeWee

Bravo aux organisateurs du tournoi Peewee 1998-1999 qui ont de nouveaux connus une assistance record. Les guichets n’ont pas arrêté de tournés les 2 fins de semaine du tournoi. Malgré cet énorme succès, il y aurait certainement des améliorations à apporter afin que l’on y assiste sans trop de stress.

Il y a quelques années j’assistais au tournoi avec mes 4 enfants et j’avais dénoncé dans cette même chronique, le fait que le colisée était un immence vestiaire et il était difficile de se trouver un siège surtout à 6 personnes. En fin de semaine j’y ai assisté avec mon épouse et nous avons été obligés de prendre les galleries car il n’y avait supposément plus de place dans les bleus et les rouges. Rendus dans les galleries, et un peu trop haut à notre goût, nous pouvions voir des centaines de places de disponibles dans les loges. Nous y sommes rendus par les escaliers et nous avons réussi à trouver un siège en enlevant deux des huit manteaux qui traînaient sur les bancs sans propriétaire proche.

Une fois bien installé dans notre siège, nous regardions le déroulement de la partie, quand tout à coup les tympants ont voulu nous sortir de la tête lorsqu’un huluberlu a fait partir un criard à batterie à 2 pouces de nos oreilles. Une fois la partie terminée et cette expérience passée, le coin est devenu tranquille quand tout à coup le sifflet annonce la fin de la deuxième période. C’est devenu l’émeute dans le coin, les gens montés sur les bancs, les masses en l’air ils se titaient partout et attendaient que les clowns de Kraft aient lancé des centaines de paquets de fromage c’était la folie furieuse.

Ces distributions pourraient se faire à l’entrée, dans des corridors ou autrement. Il y aurait peut-être moyen de contrôler sièges dans les sections mais je ne sais comment.