Lente agonie

En tant que membre fondateur du bloc Québécois je suis amèrement déçu du sort réservé au seul parti qui a à cœur de protéger les intérêts du Québec à Ottawa. Depuis la défaite cinglante du bloc Québécois et l’élection de 59 députés du NPD en 2011 les décisions des gouvernements conservateur de Stephen Harper et libéral de Justin Trudeau n’auront jamais été aussi nuisibles au Québec.

La réforme de l’assurance emploi, des milliards $ alloués aux chantiers hors Québec évitant le chantier de Lévis, l’abandon du courrier à domicile, les coupures dans la recherche scientifique, le système de paie phoenix, les nombreux voyages inutiles avec selphie et déguisement n’en sont qu’une partie. Que dire de l’abandon du gouvernement fédéral de la réfection du pont de Québec.

Depuis ce tsunami orange le Québec n’a jamais été aussi isolée. Que l’on soi fédéraliste ou souverainiste les divergences politiques et humaines entre le Québec et le reste du Canada ont toujours existées et existeront

La présence du Bloc Québécois à la Chambre des communes a permis d’assurer la concordance et la légitimité entre la vision d’un peuple et celle de ses représentants élus sur la scène fédérale.

Les députés et leur chef doivent arrêter de faire les bébés, se ressaisir et être une vraie option pour les électeurs du Québec qui veulent avoir leur voix à Ottawa.