Québec, le 2 février 2011
pétrole 2
Le yoyo pétrolier

Toutes les raisons sont bonnes pour provoquer une flambée du coût du carburant à la pompe. Il va de soi que sur le long terme plusieurs événements historiques permettent d’expliquer en partie l’évolution des prix. Dans les années 1970 la guerre entre la Syrie, l’Égypte et Israël a créé un choc pétrolier qui influença le cours du pétrole. Dans ces mêmes années, la guerre entre l’Iran et l’Iraq joua aussi fortement sur la hausse des prix des carburants.

Dans les années 1980 le prix du baril tomba en chute libre cependant remonta aussi rapidement suite au boom économique aux États-Unis et en Asie au milieu des années 1990. Toutefois la crise financière asiatique de 1997 mit un terme brutal à la baisse des prix.pétrole 1

Les pétrolières jouent au yoyo avec les prix et les profits de l’industrie pétrolière canadienne devraient bondir de 66% en 2011, pour atteindre huit milliards de dollars. De plus le dernier rapport du Conference Board avance que les profits des compagnies atteindront le niveau record de 22 milliards en 2014.
Il ne faut pas oublier que le bureau de la concurrence avait condamné en 2008 plusieurs entreprises connues pour avoir participés à un cartel de stations de services en augmentant indument le prix du litre d’essence à la pompe.

Qu’arrivera-t-il avec la nouvelle crise en Égypte?