Québec, le 4 mai 2010

Le tourisme en Gaspésie est-il en péril?

Depuis toujours lorsque les touristes visitent la Gaspésie, le Rocher Percé et l’Île-Bonaventure sont des incontournables qui marquent leur séjour à l’extrême Est du Québec. D’abord le Rocher Percé cet icône rocheuse de la Gaspésie cette masse de pierre imposante de 475 mètres de long, de 90 mètres à sa largeur maximum, de 88 mètres de haut et son énorme trou de 20 mètres de diamètre.
Rocher percé 1
Par contre le phénomène du gel, dégel et le frottement des vagues font travailler cet amas de pierre et occasionne chaque année la chute de plus de 300 tonnes de débris. Cette érosion rend maintenant impossible la marche près du rocher à cause du danger provoqué par la chute des résidus nuisant à la sécurité du public. Toutefois à la marée haute il est encore possible se s’y approché et d’avoir une vue prenante sur ce phénomène naturel. Il ne faut quand même pas oublier qu’il y a déjà eu deux énormes trous l’autre s’étant effondré ce qui a donné la pointe è l’Est du rocher.

Par la suite l’île Bonaventure abritant une colonie de plus de 130 000 fous de Bassan constituant la plus grande concentration mondiale de cette espèce d’oiseau rare et le seul endroit sur la planète où nous pouvons les approcher à quelques centimètres. Toutefois ce bel oiseau au plumage d’un blanc éclatant a la tête, avec le cou jaune pâle, ses yeux bleu clair cerclés de gris et son bec gris-bleuté très clair, presque blanc semble menacé par la marée noire qui s’est déferlé dans le golfe du Mexique.
0010
Les adultes ne semblent pas en péril car déjà installé sur les rochers escarpés de l’île Bonaventure mais la grande majorité des juvéniles qui sont encore dans le golfe du Mexique sont effectivement menacés par cette marée noire. Cet effet de diminution du nombre de fous de Bassans pourrait survenir dans 1 ou 2 ans lorsque ces juvéniles restant devront se reproduire.

Malgré tout aujourd’hui nous pouvons admirer ces merveilles volants par la mer ou sur terre.