Québec 31 janvier 2011
x17214679
Le suicide l’affaire de société

La 21e édition de la Semaine nationale de la prévention du suicide a débuté dimanche, partout au Québec. Sous le thème le suicide n’est pas une option, les organisateurs nous invitent à se mobiliser et demander de l’aide. Le suicide c’est l’affaire de tous et même si le nombre diminue il faut être préoccupé par le nombre élevé d’aînés qui considèrent le suicide comme la solution pour mettre fin à leurs souffrances.

En effet pour l’année 2009 des 1069 personnes qui ont mis fin à leurs jours, représentant une baisse d’environ 3 % avec 2008 il est inquiétant de constater que 41 % des victimes étaient âgées de 50 ans et plus. Il faut faire comprendre que le suicide ne fait pas partie d’un processus normal lié au vieillissement et qu’il faut être à l’écoute des aînés afin de prévenir de telles tragédies.

Les gouvernements ont leurs mots à dire car même si le suicide semble être un acte personnel d’un individu, diminué par un choc affectif, perte d’emploi, l’argent, le remords, dépression, maladie ou souffrance physique les conclusions semblent différentes.

En effet des études ont démontrés qu’il existe une relation constante et mesurable entre le suicide et les grandes caractéristiques de la vie sociale (statut professionnel, statut matrimonial, âge et sexe, saisons, rythmes de travail et conjoncture économique.