9 avril 2012

Le ridicule ne tue pas

Rappelons-nous qu’en 2009 quelques 293,000$ avait été dépensés dans l’opération « clowneries » de la ministre des aînés, Marguerite Blais. Cette opération ratée avait pour but d’essayer de divertir les aînés dans les centres hospitaliers de soins longue durée (CHSLD).
Blanchons
Après les clowns c’est maintenant le tour au mancho-phoque électronique à 6000 $ pour venir réconforter nos aînés. En effet le ministre de la santé Yves Bolduc a fait l’éloge à l’Assemblée nationale de l’usage de bébés phoques électroniques, des peluches robot, dans les Centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD).

Les libéraux essaient de pallier à la controverse qui avait sévi dernièrement après que des rapports d’inspection de CHSLD aient été dévoilés dénotant des manques flagrants. En effet les deux ministres Québécois responsables du sort des aînés Dominique Vien et Marguerite Blais avaient été saisis de cas de nourriture servie froide, de résidants qui avaient froid pendant des soins d’hygiène, de manque de respect envers des personnes âgées.

Le ridicule ne tue pas car pendant que le gouvernement Charest s’obstine avec les étudiants, il ne s’occupe pas des mauvaises conditions de vie de nos aînées.