Le réveil des libéraux.

À l’aube d’une campagne électorale provinciale qui s’annonce très longue, le gouvernement libéral de Philippe Couillard se réveil et annonce des investissements de plusieurs millions de $ en éducation.

La création d’un dossier numérique pour suivre les enfants tout le long de leur parcours scolaire coûtera plus d’un milliard de dollars sur 4 ans et servira supposément à prévenir les difficultés scolaires. Pourtant dans sa foulée de rigueur budgétaire en 2015 ce même gouvernement avait aboli plus de 300 postes de professionnels (psychologues, orthophonistes, conseillers en orientation) dans les commissions scolaires qui servaient justement pour aider les enfants en difficultés.

Les spécialistes l’avaient prédits et répétés les mesures d’austérité du gouvernement libéral avaient pour objectif une baisse d’impôts et des réinvestissemens dans les secteurs névralgiques comme l’éducation pour se faire réélire en 2018. C’est clairement ce qui se passe actuellement et ce n’est pas fini.

Dans cette foulée d’annonces et de réparation des dommages causés par les coupures draconniennes le ministre Sébastien Proulx annonce des dépenses de plus de 770 millions pour la mise à nouveau de plus de 1200 écoles du Québec. Ils viennent de s’apercevoir que les écoles sont vétustes.