Québec, le 3 septembre 2011
Chialeurs
Le prix à payer $

Le maire de Québec Régis Labeaume a une fois de plus céder sous la pression des radios parlées de Québec en effectuant une autre de ses sorties hors contrôles, populistes, et cette fois-ci contre le réseau de transport de la capitale (RTC) dans le dossier des écolobus. En effet à la reprise des activités du conseil municipal le maire a mentionné qu’il voulait obtenir des réponses claires aux problèmes des écolobus et veut rencontrer le président du RTC à cet effet.
Il faut savoir que Raymond Dion est membre de l’équipe Labeaume depuis le début et les écolobus existent depuis 2007 est-ce qu’on se parle dans cette équipe? Le maire pourrait diminuer ses voyages et travailler en équipe.

À mon avis il faut garder ce système de transport dans un quartier historique où les rues sont étroites et les piétons nombreux, les autobus électriques contribuent directement à la qualité de vie puisqu’ils prennent peu de place, ne font pas de bruit et ne sentent rien.

Le maire s’impatiente car il y a eu des coûts importants associés aux écolobus mais si on veut développer de nouvelles technologies et électrifier un système de transport il y a un prix à payer pour protéger l’environnement. Qu’arrivera-t-il si la ville de Québec met de l’avant son projet de tramway?