Québec, le 5 septembre 2013

Le petit village touché

La commission Charbonneau a reprise ses audiences là ou elle les avaient laissées au printemps en y allant de quelques révélations fracassantes. De ce fait des témoins sont venus affirmer que le système de collusions était également installé dans d’autres municipalités incluant la ville de Québec et il semble que ce système ait eu pignon sur rue jusqu’en 2011.
Divers 4
De ce fait, à l’instar de son homologue de Montréal et de d’autres politiciens, notre monarque outré et scandalisé ne savait pas et n’a rien vu. De plus comme il l’a fait dans plusieurs autres dossiers chauds, il se tourne vers le gouvernement et demande l’intervention de l’état.

Toutefois on se souvient qu’à plusieurs occasions le maire Labeaume n’a pas raté sa chance d’écorcher Montréal en déclarant qu’à Québec ce n’était pas pareil au niveau de la collusion. Qui plus est, un des témoins a nommé un ingénieur qui se présentait pour équipe Labeaume dans le district du Plateau monsieur François Paulhus.

Monsieur le maire il faut se compter chanceux car la commission a passé 6 mois sur le dossier de montréal et une journée sur celui de la ville de Québec.