Québec, le 16 mai 2009
cycliste
Le partage de la route

Un malheureux accident est survenu sur la route 112 à Rougemont vendredi dernier impliquant un automobiliste et six cyclistes athlètes de haut niveau membres d’un Club de Triathlon. En effet leur peloton circulait le long de la route à la file indienne lorsqu’ils ont été happés de plein fouet par une camionnette qui circulait dans la même direction qu’eux.

Ces accidents déplorables ne sont pas nouveaux car selon la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), 16 cyclistes ont perdu la vie en pratiquant leur sport en 2009 alors que la moyenne varie de 12 à 20 par année depuis 2004. Toutefois les automobilistes doivent être conscients que les vélos prennent de plus en plus de place sur la route car les gens veulent se tenir en forme et la pratique du vélo est devenue un mode de vie pour plusieurs.

Sans mettre la faute sur l’un ou l’autre il important que cyclistes et automobilistes cohabitent sur nos routes et pour cela ils doivent se respecter et accepter certaines règles de conduites. Comme on peut le constater la fréquence et la gravité des accidents de vélo dépendent de nombreux facteurs, et notamment du type de pratique, course cycliste, entraînement sportif sur route de campagne, déplacement utilitaire en ville et autres. Les conditions de circulation font partie intégrante des règles à respecter afin que les deux partagent la route.

Il va de soi que les clubs d’athlètes, pratiquant la vitesse et devant circuler à près de 30 km/h, ne sont pas les bienvenue sur les pistes cyclables utilisées par toutes les gammes de mises en forme et pour tous les groupes d’âges. C’est à ce moment qu’intervient le respect mutuel et une plus grande vigilance pour cyclistes et automobilistes et cela n’ira pas en diminuant mais plutôt à l’inverse.

Pour les automobilistes il faut accepter que les vélos aient une place sur la route, ajuster notre vitesse à l’approche des cyclistes et surtout garder une distance raisonnable lorsque l’on doit les contourner. Par contre il faut que les cyclistes se disciplinent davantage et respectent le code de la route soient conscient qu’en ville, ce n’est pas l’endroit pour faire de la vitesse et circuler en file indienne et non côte à côte.