Québec, le 9 novembre 2009

Le mur de la honte

C’est le vingtième anniversaire de l’ouverture officielle des frontières entre les deux Berlin et les deux Allemagne qui a amené une liberté de déplacement pour les Allemands de l’Est de Berlin. En effet après 28 ans de séparation entre l’est et l’ouest, le mur de la honte s’est écroulé le 9 novembre 1989 entraînant dans sa chute le communisme soviétique et l’effondrement de l’URSS .

Il faut se rappeler que Berlin fut le symbole par excellence de la Guerre froide en Europe. C’est là qu’elle commence le 24 juin 1948 avec le blocus, et c’est là qu’elle s’achève 40 ans plus tard. Deux dates, l’une dramatique, l’autre joyeuse, en marquent le paroxysme le 13 août 1961, quand le rideau de fer est construit sur la ligne qui sépare à Berlin la zone sous occupation soviétique de la zone sous occupation américaine, anglaise et française et finalement le 9 novembre 1989 quand le mur tombe.

Il faut également savoir qu’au fil des années, le Mur a été perfectionné et est devenu de plus en plus infranchissable. À l’origine, il se compose de 12 kilomètres de plaques de béton et de 137 kilomètres de barbelés, dominés par 116 miradors super armée dont 32 à la frontière intra berlinoise. À partir d’octobre 1964, il est progressivement renforcé, dédoublé, transformé en une  » frontière moderne  » qui acquiert à partir de 1979-1980 son aspect définitif.
Michael Gorbatchev a déclaré en entrevue au journal le Figaro que la planète aurait pu subir une Troisième Guerre mondiale car à l’époque, l’Europe était pleine d’armes nucléaires. En plus il y avait environ deux millions de troupes des deux côtés du rideau de fer. Donc on peut s’imaginez simplement ce qui aurait pu arriver si la force avait été utilisée.

Dans les années 1960 Nikita Khrouchtchev a adressé aux trois puissances occidentales un ultimatum dans lequel il leur donnait six mois pour transformer Berlin-Ouest en  » ville libre démilitarisée « , sinon il menaçait de signer un traité de paix séparé avec la République démocratique Allemande (RDA). Cet ultimatum ouvre une longue crise qui culmine et s’achève avec la construction du Mur car tous les pourparlers sur Berlin entre Occidentaux et Soviétiques n’ont donnés aucun résultat. Dans la même période, en 1962, la Crise des missiles à Cuba entre les États-Unis, Cuba, et l’Union Soviétique aurait pu être aussi l’élément déclencheur de cette troisième guerre mondiale

Certaines nations n’ont rien compris des problèmes et des tensions qu’ont engendrés l’érection de ce rideau de fer à Berlin. En effet è l’instar de la république démocratique Allemande en 1961, l’état d’Israël a débuté le 16 juin 2005 sur près de 700 km l’érection d’une succession de murs, de tranchées et de portiques électroniques. Cette barrière de sécurité est supposément érigée afin d’empêcher physiquement toute intrusion de terroristes palestiniens en Israël.