Le G7 de la confusion

Dans quelques jours la région de Charlevoix sera l’hôte du sommet du groupe des sept pays réputés les plus grandes puissantes économiques du monde (G7): États-Unis, Japon, Allemagne, France, Russie, Royaume-Uni, Italie et Canada. Le gouvernement Canadien gaspillera près d’un milliard de $ dans cette aventure qui risque de tomber à l’eau à cause d’une guerre commerciale entre alliés.

À quelques jours du sommet le président américain Donald Trump a jeté un pavé dans la marre en décrétant contre ses alliés le Canada, le Mexique et l’Union européenne (UE) des tarifs douaniers sur l’acier et l’aluminium. Le président Trump ne trouve pas à son goût le déroulement des discussions sur le renouvellement de l’ALENA et met en œuvre des menaces pour faire avancer ce dossier.

Quand au premier ministre du Canada qui se veut le défenseur de l’environnement vient de mettre du sable dans dans l’engrenage en décidant d’acheter à Kinder Morgan le pipeline Trans Mountain pour 4,5 milliards de dollars qui transportera le pétrole sale de l’Alberta.

Comment réagira Donald Trump qui règle ses comptes sur twitter à la réaction de Justin Trudeau de tarifer les produits américains?