Québec, le 21 septembre 2010

La saga d’un nouvel amphithéâtre (tome 3)

Comme la trilogie du parrain il faut un peu revenir en arrière et expliquer la situation qui prévalait à ce moment. Le club des Nordiques de Québec fut fondée en 1971 par un consortium formé de Marius Fortier, Jean-Marc Bruneau, John Dacres, Marcel Bédard, Jean-Claude Mathieu et Léo-Paul Beausoleil1, située dans la ville de Québec au Québec. Elle a évolué dans l’Association mondiale de hockey (AMH) de 1971 à 1979 et puis ont rejoint la Ligue nationale de hockey (LNH) de 1980 à 1995.
Nordiques
Toutefois Après avoir résisté courageusement à toutes les épreuves durant ses 23 saisons d’existence, le club québécois rend finalement l’âme au mois de mai 1995. En effet après plusieurs semaines de négociations infructueuses avec le gouvernement du Québec, Marcel Aubut annonce, le 25 mai 1995, la vente officielle des Nordiques à Comsat Corporation de Washington pour 75 millions de dollars. L’entreprise choisit la ville de Denver au Colorado pour établir sa nouvelle équipe les avalanches du Colorado qui gagnèrent une première coupe stanley.

Dans son annonce, Marcel Aubut a expliqué le départ des Nordiques par la petitesse du marché de Québec et par la hausse des salaires des joueurs. Déjà, en novembre 1989, Aubut se montrait pessimiste: «Les Nordiques sont voués à une mort certaine dans les cinq prochaines années s’ils n’obtiennent pas bientôt l’assurance de la construction d’un nouvel édifice1».

Quelques hommes d’affaires de la région de Québec proposent de racheter les Nordiques et de suivre l’exemple des Expos en vendant les meilleurs joueurs du club, mais c’est trop peu, trop tard. Le 21 juin 1995, la vente est approuvée par tous les gouverneurs de la LNH à l’exception des représentants des Canadiens, qui s’abstiennent de voter.

À suivre